Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 juin 18:23

Non, Darwin s’était profondément gouré ...

L’homme ne descend pas du singe.

Mais l’inverse est probable et même quasi-certain au regard des tendances. Le monde étant aujourd’hui totalement à l’envers,il faut donc lire le dessin de l’auteur dans le bon sens.

La fiction peut devenir réalité dans certain cas... La « Planète des singes », avec l’orchestre des symphonies hypocritement lyriques sur l’environnement dans une l’ambition démesurée du « tourisme cosmique » en sont un début prometteur...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe