véronique 16 juin 18:28

@Francis, agnotologue

Oui sans aucun doute.
Dès le début de la campagne de vaccination ils l’ont dit.
Ce qui m’étonnait beaucoup puisque les rapports présentés par les labos comme pfizer, justement, ne permettaient pas d’évaluer l’efficacité contre les formes graves.
Un article récent sur le site Vidal le rappelle d’ailleurs : « lorsque la mise sur le marché du vaccin à ARN messager contre la COVID-19 des laboratoires Pfizer et BioNTech (COMIRNATY) a été autorisée fin 2020, les données présentées aux autorités réglementaires étaient insuffisantes pour se prononcer sur sa capacité à prévenir les formes sévères chez les personnes âgées (de 75 ans et plus). »

https://www.vidal.fr/actualites/27163-vaccin-comirnaty-contre-la-covid-19-quelle-efficacite-contre-les-formes-severes-des-personnes-agees.html

Ils écrivent aussi :

« L’efficacité du vaccin COMIRNATY contre les formes sévères de COVID-19 semble excellente chez les sujets âgés (taux de protection d’au moins 90 % pour les 75-85 ans et d’au moins 80 % pour les plus de 85 ans), justifiant a posteriori le choix stratégique, fait fin 2020, de le proposer à cette population, en dépit de l’absence de données cliniques solides chez les seniors au moment de sa commercialisation. 
Cette efficacité ne semble pas significativement menacée par les nouveaux variants »

Il faut souligner le « a posteriori ».  


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe