leypanou 18 juin 12:49

Un candidat réfugié politique arrivé en Métropole après avoir traversé plusieurs frontières n’est pas un vrai réfugié politique.

Des gens ont été choqués quand certains politiciens ont parlé de benchmarks de l’asile, et pourtant c’est la réalité.

Ce qui est surtout scandaleux c’est que des gens participent au financement de la générosité sans qu’on leur ait demandé leur avis.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe