Trelawney Trelawney 25 juin 07:46

Il ne faut pas perdre de vu que ce sont des élections régionales et que depuis la modification des régions faites sur un coin de table de l’Elysée, la politique régionale ne veut plus rien dire.

Excepté les régions Corse, Bretagne et PACA qui n’ont pour ainsi dire pas changées, les régions comme Nouvelle Aquitaine, Grand Est, Haut de France sont tellement étendu qu’il est difficile de définir un choix politique pour l’orientation de ces régions. Qu’est-ce que l’électeur de Poitiers en a à faire de Bordeaux et des environs ? Idem pour Troyes Sedan et Strasbourg ou Aurillac et Annecy ?

Donc ces élections ne concerne pas leurs électeurs. De plus le désistement de certains partis politiques au nom du « front républicain » lors des élections de 2015, a ancré les partis en place au profit des partis inexistants donc disqualifiés d’office comme la gauche dans les hauts de France et en PACA.

On verra au second tour qui saura faire le plein de ses électeurs et qui ne le saura pas. Mais je m’attend à des surprises surtout en Ile de France.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe