LeMerou 10 juillet 07:16

Financer la transition énergétique !

Tout est là déjà, cette transition consistant à abandonner les combustibles fossiles au profit d’énergies renouvelable est un peu irréaliste surtout qu’en plus il est ajouté simultanément la réduction des GES qui a tendance à prendre le pas.

Toutefois abandonner les combustibles fossiles n’est pas idiot du tout, ce derniers n’étant pas éternels et les quantités disponibles ne sont pas parfaitement connues.

Je rajouterais aussi, que les objectifs fixés sont quasi intenable, sans modification profonde du mode de vie d’une part et du fonctionnement global de cette fameuse pseudo mondialisation d’autre part, le système de commerce mondial étant un des principal pourvoyeur de GES.

Les énergies renouvelables, l’utopique et idéologique slogan principal des écolos de tout bords faisant pousser des éoliennes dans les champs, des capteurs solaires sur les toîts et même de l’herbe, ce sont majoritairement les chevaux de bataille d’une énergie intermittente.

L’énergie du futur est « électrique » c’est fait, mais son principal soucis, c’est qu’elle ne peut être stockée, Du fait de l’intermittence d’une grande partie des énergies renouvelable, nous serons obligé pour assumer la consommation électrique d’avoir un système de production d’énergie continue, comme le nucléaire qui est l’énergie la plus décarbonée. Et l’on se retrouvera avec deux parcs de production à entretenir, effectivement nous en avons les moyens.

Tant que financement de la transition énergétique sera basé sur de l’idéologie au lieu de concret murement réfléchis, il est sûr que nous allons endetter les générations futures.

Il est clair que l’évolution de l’humanité après la dernière guerre mondiale est énorme, anarchique et que nous courrons un peu vers des lendemains qui ne chanterons pas. Doit on rester inerte ? Non, l’humain porte de très nombreuses atteintes à sa planète, elles sont parfaitement connues.

Seulement la réduction, l’annulation d’une de ses atteintes porterait un frein considérable à l’économie délirante dans laquelle nous sommes plongés, et les intérêts financiers sont tellement importants que personne n’envisage d’y toucher.

Il est tristement risible de voir toutes ces « autorités » tenir de grands meetings, des congrès, promulguer des lois, allant même à s’auto infliger des amendes pour non respect des objectifs fixés, mais cela fait bien pour la photo.

Regardez bon peuple ce que l’ont fait pour vous, et sitôt le bordel terminé, chacun reprends ses petites activités, avec en plus le « jack-pot » des énergies renouvelables à faire chez les autres.

Car chez nous et c’est un fait très connu, mondialement même, la France est une puissance industrielle forte, et la mise en place de systèmes d’énergies renouvelables créés, réalisés sur notre sol et installé sera générateur d’emploi, de bien être, etc, etc... La vérité est tout autre, qui nous rendra encore plus dépendants que nous le sommes.

La transition énergétique est un business générateur d’énormes bénéfices, avant que cela ne devienne une réalité fondamentale pour la survie de l’être humain.

En France ont à pas de pétrole mais des dettes ! (et des écolos-bobo en plus)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe