infraçon infraçon 26 juillet 15:23

@Marc Dugois

Marc,
je suis bien d’accord avec vous.
Mais pour reprendre l’exemple de mon garçon de ferme...
S’il ne trouve pas de prêteur intéressé par un « petit » prêt auprès de cette personne inconnue perdue au fin fond de la campagne à un taux satisfaisant (pour le prêteur)... Et bien notre brave garçon ira à pied.
Donc dans ce cas, même si ce type de crédit (issu d’une inscription) est inique, il sera le bienvenu...
Par contre, je suis bien d’accord avec vous quand il s’agit de prêts gigantesques (entre relations) pour monter une opération financière juteuse (*) au détriment d’un concurrent qui accumule du capital à la sueur de son front (et de ses salariés) qui se fera enlever un marché à sa barbe et à son nez...

(*) En plus si ça se sait (grande quantité d’opérations de ce genre) l’inflation va se mettre en branle pour calmer le jeu. Mais si ce n’est pas le cas, à « bas bruit » ces entourloupes vont pouvoir continuer à se mener tranquillement...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe