Samson Samson 16 juillet 14:37

"Peut-être les élus du groupe majoritaire de la municipalité de Poitiers sortiront de leur idéologie de bobos-nunuches et se rendront compte que ce n’est pas le changement de nom sur une plaque de rue, ni trois fleurs dans une rue qui font l’écologie et la démocratie participative. Peut-être prendront-ils conscience qu’on ne change pas la société par des oukases, sans soumettre les questions sociétales à la concertation. La concertation est indispensable à la conduite du changement. Et, qu’à n’avoir pas d’histoire ou à renier son histoire il advient ce qu’écrivait Rachid Benzine (romancier marocain) : « Faute d’histoire, on raconte des histoires et ça finit par faire des histoires. »"

On peut rêver ! smiley

Mais à l’heure où notre très immature et narcissique petit Monarc se propose rien moins que réécrire l’histoire, où le président français du groupe €€LV au Parlement €uropéen et candidat pressenti à la prochaine présidentielle hexagonale — déjà préalablement convaincu de la compatibilité de l’économie de marché avec l’€cologie vire aux chiottes son pourtant sacro-saint principe de précaution pour revendiquer l’obligation vaccinale contre le Covid, où le secrétaire national d’€€LV laisse « malencontreusement » échapper un tweet anti-âgiste stigmatisant les « boomers » (désormais coupables de tous nos maux passés, présents et à venir !), à l’époque ou la bien-pensance boboïsante, son « progressisme sociétal » et sa « cancel culture » conviennent de la nocivité du mythe d’Icare ou de l’inutilité de la tradition multimillénaire consistant à dresser des « arbres morts » pour célébrer le solstice d’hiver (alors qu’on pourrait fort utilement y substituer des mats pour la 5G, ce qui aurait à tout le moins le mérite d’accélérer la vitesse d’émission de la sottise de leurs tweets !), ... que pourraient-ils bien comprendre encore aux mots « débats », « concertation » ou encore « démocratie participative », sinon leur redéfinition telle qu’envisagée par la novlangue d’une adhésion pavlovienne aux slogans produits par la Pensée Unique ???

Belle critique, mais quand le renoncement à toute forme de pensée ou d’esprit critique pour les dévotions à Sainte Greta adoubée à Davos par la crème de l’élite financière mondiale dans sa croisade pour « sauver le climat » et pour le panurgisme le plus bêlant semble à ce point patent dans les plus hauts sphères carriéristes d’€€LV, je doute même qu’ils aient encore compétence pour comprendre l’exact objet de votre propos, et la cause m’apparaît de toute manière et en l’état totalement désespérée !

En Marche vers Nulle Part, j’espère juste qu’il se trouvera pour relever les authentiques enjeux climatiques, environnementaux, sociaux et civilisationnels de ces temps des gens plus compétents, sans quoi nous sommes vraiment très très très mal barrés ! smiley

Bien à vous, en vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe