sylvain sylvain 19 juillet 22:27

Les tests sérieux des créateurs de vaccins et leurs communications officielles sur l’efficacité réelle constatée lors des essais en phase 3


Ajoutons tout de même qu’il est pour le moins foireux que ce soit ceux qui vendent le vaccin qui fassent les test . Ce n’est même plus du conflit d’intérêt, c’est de l’identité d’intérêt .

Une petite histoire au passage : Naomi klein a étudié le cas de l’aspartame, la petite sucrette qui fait pas grossir . Depuis son lancement dans les années 80 elle est soupçonnée de toxicité . Les industriels ont lancés un peu plus de 200 études sur le sujet, les associations de consommateur un peu moins de 200 . La totalité des études de l’industrie ( impliquant nombre de laboratoires ) ont conclus qu’il était innofensif, la totalité des études des associations ont conclues a sa toxicité .

Ce cas est suffisant pour remettre en cause la totalité de l’analyse scientifique par des labos qui dépendent des commandes de ceux qu’ils sont censés tester .

C’est avant tout une histoire de confiance, et elle n’y est plus !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe