Macron a les ingrédients : il est serpent de feu et Brigitte est serpent d’eau. Belle alchimie caducéenne. Sauf que nous voilà roulés, étant passé par le moulin de HOLLANDE et sa piteuse farine. Il est bi comme le pain...Tentez de concilier ce qui n’est en rien opposé, l’esprit de sel ne peut accomplir son GRAND OEUVRE. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe