Docteur Faustroll Lampion 19 juillet 15:32

Enfin laa remise en cause de la vision italienne adoptée par les historiens français du dix-neuvième.

Merci.

Il y a bien continuité et non rupture entre l’empire romain et l’administration catholique, en effet. La notion de « re-naissance » est un mythe créé pour tenter de recentrer la notion de « civilisation » sur la méditerranée et faire des Teutons des « barbares », alors que la civilisation baltique et son commerce n’avaient rien à envier à Venise ou Gènes dont es villes hanséatiques étaient des concurrentes.

Mais ça ’a pas suffi pour redonner à Rome sa grandeur. Les colonisations se sont faites par les Pays-Bas (Danes ?), l’Espagne et le Portugal. Le Pape a bien tenté d’écarter les protestants en partageant le globe entre Espagnols et Portugais (traité de Saragosse, 1529), rien n’y fit l’économie a été plus forte que l’injonction romaine.

Tiens, au fait, en passant, vous savez bien sûr que l’Andalousie (al Andaluz, le Califat etc.) doit son nom à la contrée créée avant l’essor mauresque par les Vandales  : la Vandalousie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe