ticotico ticotico 20 juillet 19:41

La « révolution » cubaine est une actrice qui refuse de vieillir, ceux qui l’admirent de loin ne voient qu’une image floue et compensent avec leurs souvenirs... ceux qui la côtoient tous les jours savent qu’elle a perdu son éclat et son humanité en cédant aux exigences d’un metteur en scène sans talent.

Aujourd’hui, on se contente de rejouer des scènes qui ont eu leur succès en d’autres temps, mais le public n’y croit plus...

Le président Diaz Canel a tenté dimanche dernier de refaire le coup de Fidel allant remettre dans le droit chemin le peuple en colère, mais il a du repartir sous les huées.

Ce que raconte ce bon Mr Betto était encore vrai il y a quelques années, mais à force de nommer des dirigeants sélectionnés pour leur manque de personnalité, choisis pour leur incapacité à imaginer d’autre horizon que l’ornière dans laquelle ils sont embourbés... la vieille guimbarde cubaine est aujourd’hui bloquée.

Les responsables sont autant ceux qui la privent de carburant que le chauffeur incapable d’envisager un autre chemin.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe