Taverne Taverne 20 juillet 09:58

La liberté n’est jamais un mauvais argument : jamais !

Le seul cas contraire, c’est quand des personnes contaminées (vaccinées ou non) ou asymptomatiques et très contaminatrices s’accordent le droit égoïste d’aller et venir à leur guise. Ces personnes doivent modérer leur liberté et avoir l’esprit de responsabilité, sinon la société peut réduire temporairement leurs déplacements. Cela s’appelle la quarantaine sanitaire et cela existe depuis des siècles sans que quiconque ait trouvé à y redire au nom de la liberté qui serait supérieure.

On peut, sous certaines conditions légales, admettre une seconde exception : le cas des soignants en contact avec des personnes fragiles ou malades.

La liberté n’est jamais un mauvais argument, d’ailleurs la liberté n’est pas un argument : la liberté est un fait. La liberté est consubstantielle à la vie humaine.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe