PascalDemoriane 20 juillet 10:00

Intéressant cet article.
C’est déjà formidable d’avoir compris ensemble que le mot-slogan Liberté est une anti-valeur attrappe-mouche, sans contenu, une revendication sans objet.
Par contre ne pas voir que le mot Vérité n’a pas plus de substance rend d’emblée
douteux l’adjectif « scientifique » à votre pourtant respectable argumentation. (Nous sommes d’accord au fond)

Ensuite vous-même, malgré vous, vous inscrivez dans le « cadre conceptuel de nos ennemis », cadre anti-scientifique parlant de « pro-vaxx et anti-vaxx » qui sont des catégories chimériques confusionnistes, parlant de « pass sanitaire » qui n’a rien de « sanitaire », de « vaccins » qui n’en sont pas, etc.

Votre raisonnement global lui-même, celui du sens commun, repose sur une axiomatique peu scientifique : d’où tenez-vous que l’Etat soit bienveillant, acteur du bien, accessible à la raison, et que le bien correspond bijectivement à la Vérité ? Tout cela est un château de cartes qui n’engage que ceux qui s’y soumettent.

Nous autres marxistes procédons à 180° de vous (sans animosité), commençant vous le savez par l’infrastructure objective, à commencer par celle de nos corps communs dont nous revendiquons l’autonomie en commun, la mutualisation médicale en commun contre la confiscation mercantile, contre sa marchandisation, contre son administration biotechnologique. çà c’est un slogan de fond !
C’est une volonté commune non négociable, pas une vérité.

La seule « vérité » c’est que l’autonomie fait peur aux humains aliénés, infantilisés. (Le Loup et le Chien...)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe