Yann Esteveny 20 juillet 11:42

Message à Monsieur Robin Guilloux,

Je cite votre conclusion : « L’homme d’aujourd’hui se trouve donc confronté à deux problèmes, le premier est celui de savoir si l’on peut se passer, comme le souhaitait Machiavel, de normes supérieures à la raison humaine, ou pour le dire autrement si la politique est réductible à la technique, et le second si la »pensée calculante« (pour parler comme Martin Heidegger) héritée de l’humanisme de la Renaissance, du cartésianisme et de la philosophie des Lumières est capable de résoudre les problèmes qu’elle a engendrés. »

L’homme d’aujourd’hui est confronté à garder sa dignité dans un monde ou les nouveaux princes l’empêchent de s’informer, de se soigner et demain de se nourrir.

Respectueusement


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe