Clouz0- Clouz0- 20 juillet 20:54

L’article en lui-même n’a aucun intérêt : Les outrances habituelles et les comparaisons foireuses que l’on lit à longueur de journée ici ou ailleurs, dans les milieux qui s’entrecroisent de l’Xdroite, de la complosphfère, ou de l’extrême gauche dévoyée. Tout ce joyeux capharnaüm d’esprits un peu déglingués, de faux résistants à rien, de loosers pas magnifiques et de pseudos gourous tribuns d’internet dont Monsieur Bouchard est un exemple pathétique. 

L’intérêt de l’article réside évidemment dans les deux images qui l’accompagnent, choisies à dessein pour choquer ou, ce qui est encore pire pour faire rire. Une image vaut mille mots. Ici ce sont deux images qui constituent l’article. Toute la pensée de l’auteur est contenue dans ces 2 images bien plus que dans les phrases qui les habillent qu’à dessein R. Bouchard a édulcorées par rapport à ses écrits habituels. Le message est évidemment là, dans le choix iconographique et dans la provocation que ce choix sous-entend.

J’ai dit que c’était tristement con.

C’est bête évidemment par le parallèle abject qui est fait grâce à ces 2 images retouchées sciemment pour faire mal, pour viser un évènement historique d’une ampleur tragique jamais égalée dans le monde contemporain et pour s’en moquer, pour le nier, pour le rabaisser à un niveau commun, presque banal. Pour toucher évidemment à travers cette iconographie la communauté juive et pour rallier, sans rien dire, toutes les franges antisémites qui s’en délecteront. Ces images deviendraient Une image que l’on pourrait décliner quelque soit l’objet politique ou la colère que l’on veut exprimer. La banalisation est la meilleure façon de faire disparaitre le fait générateur soit la mise à mort planifiée et exécutée de façon organisée, à l’allemande, pendant 5 années du peuple juif européen. Dans ce combat de la banalisation il y a eu les négationnistes qui développaient leurs thèses imbéciles à un maigre public d’antisémites indécrottables. Il y a maintenant beaucoup plus fort, dévoyer les images et les symboles.

C’est triste, affreusement triste, car cela fait rire ouvertement les imbéciles, ceux qui n’ont aucune connaissance de l’histoire, ceux qui n’ont pas compris ce que l’homme est capable de faire à l’homme en suivant aveuglément les discours de haine.

Monsieur Bouchard n’est évidemment pas innocent de tout cela, son intention est manifeste, son procédé est détestable et sa pensée est une puanteur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe