véronique 26 juillet 12:50

On peut considérer que les analogies avec Hitler et l’étoile jaune sont mal venues, et il est vrai que c’est plutôt maladroit et excessif, et pas forcément bien approprié, même si on comprend bien l’idée.

Cela dit, comment la classe politique « modérée » a-t-elle pu agiter depuis une quarantaine d’années l’épouvantail Front national puis Rassemblement national ? C’est bien en suivant ce même type d’analogie.

Donc passé ces moments d’hypocrisie, peut-on effectivement faire des liens entre les deux périodes ?

Peut-être que tout simplement, il existe dans nos pays occidentaux un mode de pensée auquel certains sont plus sensibles, qui a permis par le passé les dictatures fascistes, et qui semblent permettre aujourd’hui une conception anormale de l’état de droit. Peut-être ne sommes nous pas sortis entièrement de ce mode de pensée, même après en avoir subi les pires extrémités.

C’est pourquoi on va nécessairement trouver quelques ressemblances entre le régime nazi et notre société actuelle. Mais on peut en trouver avec tous les régimes qui nient le pluralisme, qui portent atteinte au contrôle que les représentants du peuple doivent exercer sur le pouvoir exécutif, qui font comme si c’était le pouvoir exécutif lui-même, et en France surtout le président (apport de l’élection au suffrage universel direct du président et de la Vème république), qui incarnait naturellement la volonté du peuple français, en majorité, les autres étant considérés comme des réfractaires (réfractaires à la loi, à la raison, à la solidarité, au bien commun etc.). Et une fois qu’on a réalisé ça on comprend bien que le recours à l’étoile jaune et à la shoah ne sont pas adaptés et deviennent même contre-productif car ils occultent les vraies difficultés institutionnelles et politiques actuelles.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe