Schrek Lampion 29 juillet 16:13

Le problème de Trump comme celui de Biden, c’est l’état profond américain. La rivalité « démocrates »/ « républicains » et leurs pouvoirs potentiels s’ils accèdent à la tête de l’état américain sont réels en ce qui concerne le relais des grands lobbies économiques et la stratégie commerciale (mondialisme intégré ou isolationnisme avec accord bilatéraux), Mais pour le domaine militaire, la collusion Pentagone/NRA (via CIA et OTAN) dispose d’une large autonomie à laquelle les présidents eux-mêmes doivent s’adapter.

Le problème des « autres » pays membres de l’OTAN, c’est qu’ils ne sont que des succursales et que leurs dirigeants n’ont même pas les prérogatives de leurs parrains américains dont ils sont les obligés avec, en plus, un temps de décalage dans la mise en place des uns et des autres.

Trump disait des choses intéressantes avant d’être briefé. Mais le « Patriot Act » s’applique à tout le monde, et seule la version officielle doit subsister. CNN et NYT ont eu un peu de fil à retordre avec Pépère, mais tout est rentré dans l’ordre, maintenant. Jusqu’à ce que ça pète !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe