Pascal L 21 août 11:44

@Florian LeBaroudeur
Vous pouvez croire tout ce que vous voulez, mais franchement, vous ne pouvez pas démontrer vos propos, qui ne peuvent être que des sophismes. Il vous sont utiles pour renforcer vos convictions mais ne peuvent impressionner personne.

Saint Hyppolyte de Rome donne, entre 202 et 204, les dates du 25 avril et du 25 décembre comme dates possibles pour la naissance de Jésus. C’est donc avant la proclamation de Sol Invictus le 25 décembre en 274. Les historiens préfèrent maintenant le 25 décembre d’après une étude sur les services au Temple de Jérusalem de Zacharie, le père de Jean-Baptiste. Ceci dit, il peut être né n’importe quel jour sans que cela change quelque chose pour les Chrétiens. 204, c’est avant le concile de Nicée. Par ailleurs, beaucoup ont cherché à démontrer l’inexistence de Jésus mais aucun n’y est arrivé. On a même cherché simplement à démontrer que la résurrection n’a pas eu lieu et personne n’a pu le faire. Vous devriez mettre vos connaissances à jour en lisant des historiens qui ont écrit au XXIème siècle et éviter Voltaire, Ernest Renan et leurs disciples qui ont réécrit l’histoire avec une fin politique.
Je vous donne quelques références de livres écrits récemment par des historiens :

— « Les Evangiles à l’épreuve de l’histoire » de Bruno Bioul,

— « Les points noirs de l’histoire de l’Eglise » de Michaël Heseman

— « L’Eglise en procès — la réponse des historiens » de Jean Sevillia

— « Une autre histoire de la laïcité » de Jean-François Chemain

Bonne lecture !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe