ETTORE ETTORE 31 août 21:13

RâKoTO

la grave crie sanitaire, sa gestion tant sanitaire qu’économique et sociale, a montré que les programmes présidentiels ne valent rien lorsqu’on est au pouvoir.


Alors RâKoto, toujours dans les A-nanos politiciens ?

Déjà la belle excuse toute trouvée, pour la suite de la corrida, de votre bouvillon écorné ?

Vous allez nous parler de « réal politique » « de » l’adaptation forcée du pouvoir national, a l’International qui change ?« 

Mais alors ? A quoi ont servi, les » parce que NOUS le valons bien « 

 » parce que c’est NOTRE choix ".... et patati et patata toujours avec cette voix de castrat essoufflé, à court de schnouf !

As t-il simplement parlé de lui à la troisième personne de son égo ?

Quand on vise un tel post au sommet de l’état, est ce que on ne prévoit rien du futur, à part le discours lénifiant, qui ne dessert que l’immédiateté du geste du bras, qui doit mettre le papier sélectionneur du pis aller, dans l’urne funéraire du pays ?

Gouverner, n’est ce pas prévoir ?

Et si le chef est mauvais, doit il sacrifier, par caprice honteux, son peuple, devenu son armée, chair à seringue , pour cacher toute l’hypocrisie de ses actes, encore et encore ?

Et vous voulez, que la confiance des barricades, lui soit donnée ?

Mais vous racolez pour rien herr Rakoto ! Vous fatiguez pas le Nano !

Vous allez tomber de Charybde en Scylla, mais contrairement à Ulysse, jamais votre navigateur de pacotille ne réintégreras son Elysée.

Il fileras quenouille, et le seul rêve est que l’aiguille l’endorme comme une ronce pour 100 ans.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe