Hector Hector 18 septembre 09:10

Bonjour Aline,
Tous mes compliments pour ce pamphlet énergique et gouailleur. Toujours ce même style « échevelé » pour la forme, mais le fond est là.
Que dire de plus ? On n’en est plus à une aberration prés.
Depuis Pompidou, on aurait pu croire et espérer une illumination salvatrice de nos contemporains au vu de ces exemples qui ce sont succédé depuis un demi-siècle et qui aujourd’hui touchent véritablement le fond de l’absurde si ce n’est de l’incompétence.
Que nenni !
Bon courage et ne t’énerve pas trop ce n’est pas bon pour le cœur.
Bonne journée ainsi qu’à tous ceux qui se reconnaitrons pour être du même coté de la barricade. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe