alinea alinea 18 septembre 09:43

@Hector
D’un autre côté on s’en fout, des fautes de frappes, des oublis ou des étourderies, tout le monde en fait. Quand on a l’habitude de beaucoup écrire, on corrige par systématisme, mais si on oublie, la liste des fautes est longue, c’est l’émotion !
Je sèche là, je pose cette énigme :
Quand quelque chose de nuisible est obligatoire, immédiatement réprimé, c’est là qu’il faut désobéir !
Alors pourquoi tout le monde dit : je l’ai fait parce que j’étais obligée ?
Qu’attendent-ils comme fin ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe