Legestr glaz Legestr glaz 18 septembre 15:27

@Fergus

Où avez vous vu que d’aucuns « agressent » ceux qui se sont fait « injecter » ?

Il y a une différence notable entre critiquer une action et critiquer celui qui a commis cette action. Les gens qui font le choix (souvent, trop souvent, non éclairé) de se faire « injecter » ont tout à fait le droit de faire celui-ci. C’est du domaine de leur libre arbitre. Il ne me viendrait pas à l’idée, une seule seconde, de « critiquer » ces personnes. En revanche, je peux critiquer ce choix en donnant des arguments contre ce choix. 

Est-ce que toutes les personnes qui se sont faites injecter ont conscience que ce produit injectable est en phase « expérimentale », sous « autorisation conditionnelle » ? Est-ce que toutes ces personnes ont véritablement conscience, qu’au moment où j’écris ces lignes, personne, absolument personne, ne peut savoir si ces injections, issues d’une technologie nouvelle, sont efficaces et non dangereuses ? 

Actuellement personne ne peut affirmer que ces injections sont efficaces et non dangereuses. De la même façon, personne ne peut encore affirmer que ces injections sont inefficaces et dangereuses. Quoi que, de ce dernier point de vue, les éléments commencent à s’accumuler très sérieusement. Et puis encore, il faut souligner que le « temps a passé » et que le SARS-COV2 a terminé sa vie. D’autres virus sont apparus, d’autres virus infectent les humains. 

Et c’est ainsi qu’il faut rester « lucide » ! Le produit « injectable », celui qui est « injecté » aujourd’hui, a été conçu et élaboré pour lutter contre le SARS-COV2 ! La question est donc de savoir si les virus actuels font produire à l’organisme des anticorps « différents » de ceux qu’il produisait contre le SARS-COV2 ? Il semblerait tout de même que « oui », définitivement « oui ». Et donc, le produit injectable élaboré contre le SARS-COV2 est devenu « obsolète ». Ce qui veut dire qu’il ne sert plus strictement à rien ! 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe