ZenZoe ZenZoe 17 septembre 09:06

Entre les moulinets outragés et les cris d’orfraie, on ne connaîtra jamais tous les dessous de cette rupture de contrat. On se doute bien quand même que les Américains ont du peser de tout leur poids pour priver les Français de ce marché, et que les Français comme d’hab n’ont pas assez été vigilants ni même sérieux (le devis aurait été très sous-estimé et le coût des sous-marins menaçait de doubler, ce qui aurait alarmé les Australiens), bref...

Ce qui compte maintenant, c’est de faire appliquer les lourdes pénalités de rupture qui j’espère ont été prévues.

J’espère par ailleurs que toutes les précautions ont été prises au préalable pour éviter la fuite massive de nos technologies militaires de pointe qui sont, pour être honnêtes, parmi les meilleures au monde.

Une enquête parlementaire s’impose afin de faire la lumière sur les responsabilités et les insuffisances côté français dans le déroulé des évènements, il y en a certainement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe