samuel 4 octobre 2021 10:17

@Legestr glaz

Il y a 2 raisons qui différencient les études du Dr Raoult et le protocol vaccinal. et qui permet de « se passer » de double aveugle randomisé dans le cas du vaccin.

1/ La principale raison est que le mécanisme vaccinal (quelque soit le vecteur.virus inactivé, ARNm via capsuless lipidiques ou ARNm via vecteur adénovirus) est connu. On peut en vérifier l’efficacité par un dosage des anticorps. L’outcome est donc circonscrit à la validation de la production d’anticorps, leur identification et à la validation de leur efficacité par mise en présence de particules antigénique virales.

Ce qui n’est pas le cas pour une molécule dont le mécanisme d’action peut être connu mais dont l’efficacité est mesurée sur des critères plus ou moins manipulables (critère de positivité PCR par exemple). 

2/ La taille de l’échantillon de D. Raoult necessitait obligatoirement un double aveugle randomisé pour prouver un quelconque effet. Il l’a toujours refusé prétendant que plus l’échantillon était petit, plus c’était significatif (tous les biostatisticiens du monde ont fait une syncope en lisant cela et une bonne part des épidémiologistes).

Il est vrai que sur un petit échantillon, il est plus facile de mettre 2 patients sous le tapis, en mettre un dans un autre hosto et ne pas comptabiliser la mort d’un autre après l’étude. ça donne toute latitude pour faire passr une efficacité de 30% à 55%.

Plus dur de cacher 100 patients d’une étude qui en compterai 400 par exemple.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe