ZenZoe ZenZoe 30 octobre 2021 21:32

Oui, c’est vrai. Quand on est submergé par les coups durs, quelque chose craque dans la tête et on devient incapable de réagir. C’est comme si on était devenu vide et paralysé. La situation empire et c’est le cercle vicieux, et quelquefois, on peut même tomber malade, ou se donner la mort. Il peut y avoir une certaine honte aussi à aller demander de l’aide, et quand on finit par le faire, c’est trop tard. Les plus âgés peuvent aussi être largués dans un monde de plus en plus compliqué, et avec le montant de certaines retraites, pas étonnant que certains soient en difficulté !

Pour autant, à l’origine, il n’y a pas toujours un coup dur imprévu, comme un licenciement, une maladie ou un décès, il peut y avoir une irresponsabilité chronique ou une immaturité. Etre adulte, c’est justement tout faire pour éviter les coups durs et agir en conséquence. C’est prévoir et réfléchir. Pourquoi mettre au monde six enfants quand on est dans une situation difficile par exemple ? N’est-ce pas compromettre son avenir et celui de ses gosses ?

Même s’il faut bien sûr aider les personnes en difficulté, quelquefois, des questions se posent. La solidarité doit être vue comme un recours occasionnel, pas comme une façon de vivre sa vie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe