Legestr glaz Legestr glaz 13 novembre 2021 20:16

@Eric F

Encore une chose. Les démographes de l’INED ont, à travers des rapports circonstanciés, indiqué aux autorités en charge du pays que la mortalité allait augmenter, virus ou pas virus, en France, pour des raisons de « baby boom »’.

Faire porter à un virus hivernal l’augmentation de la mortalité, pourtant attendue et annoncée par les démographes, est une fameuse supercherie ! 

Alors Eric F, contestez vous les projections des démographes de l’INED qui écrivent ceci en 2007 : 

Au total, dans tous les pays occidentaux de l’Union, et à un moindre degré parmi les nouveaux accédants, les prochaines décennies vont être marquées par une augmentation très forte du nombre de décès ( figure 5). Celle-ci atteindra en moyenne 40% dans le premier groupe de pays, moins de 20 % dans le second.

Dans ces deux pays (Italie et France), le nombre de décès va augmenter d’environ 40% d’ici 2050, mais en France, cette augmentation fait suite à une stabilité remarquable, alors qu’en Italie, elle prolonge une tendance à l’augmentation déjà en cours.

40% de décès en plus, que l’on ne peut pas attribuer aux virus respiratoires mais à la moyenne d’âge qui augmente chez les Français et ailleurs dans la vieille Europe. 

Il est si facile de tromper les gens et de passer sous silence ces travaux de l’INED datant de 2007 ! Examinez la figure 4 et venez nous en parler. 


https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/19099/431.fr.pdf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe