Durand Durand 27 décembre 2021 11:04

@samy Levrai

Etre de gôche est devenu le passe-partout de l’ignorance politique, de la bonne conscience politique, de l’inutilité d’étudier la politique. C’est un blanc-seing magique : « je suis de gôche, je suis du côté des pauvres et des opprimés, je suis du côté du bien, j’ai toujours voté à gauche (sauf contre le FN), donc je ne me suis jamais trompé, je n’ai pas besoin de faire de mea-culpa,... ce n’est pas à cause de moi que tout va mal et je n’ai donc pas besoin de me remettre en question. »... Se dire de gôche procure un confort intellectuel à nul autre pareil.

Voilà ce que m’inspirent ce texte et son nullissime auteur. Autour de moi, j’en ai encore quelques-uns de cette espèce, indécrottables ignares et grandes gueules tout à la fois, surs d’eux-mêmes, y compris lorsqu’à court d’arguments, acculés, ils glissent sans transition mais avec la même conviction dans l’apologie des ”solutions” fasciste les plus expéditives...

..


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe