Séraphin Lampion Schrek 27 décembre 2021 09:10

Votre présentation manichéenne au début de l’article laisserait penser que la notion d’ »état-providence » était un but à atteindre, alors que cette expression qui illustre bien vos propos était une formule fabriquée par les « ultras » libéraux du 19ème siècle pour ironiser sur ce qu’ils considéraient comme une utopie pour saper toutes les propositons amalgamées sous le qualifaicatif de « socialistes ».

La réalité était plus subtile et des nuances existaient chez les réformistes comme chez les conservateurs, tout comme il existait un pacte tacite entre eux : livrer une comédie de l’alternance pourpour faire croire à une « démocratie » afin d’empêcherl’avènement d’’un pouvoir communiste, l’épouvantail absolu.

Cet épouvantail a disparu et les dominants ont décidé que les nouvelles tecnologies permettaeient d’en finir non pas avec l’ »état providence », mais avec l’état tout court en procédant à un élagage de tout ce qui ressemble à un service public. Même les fonctions « régaliennes de l’état sont rongées : l’armée et la police remplacées par des milices privées, et bientôt des tribunaux libéraux avec juges « élus » pour autant qu’ils puissent financer leur campagne.

Ce qui se passe est pire que ce que vous décrivez.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe