jean-jacques rousseau 15 janvier 16:02

@Schrek
Sauf que sans Churchill, de Gaulle c’est personne...
Ah si un gars qui a écrit des bouquins pour Pétain et quelques autres à son compte. Par exemple Vers l’armée de métier

où il décrit en 1934 l’exacte façon de perdre la guerre : mépris de la profondeur du dispositif, négligence du rôle défensif de l’artillerie et de l’infanterie, réduction des effectifs de conscription et de réserve, promotion de la manœuvre aventureuse, de l’offensive blindée sans tenir compte du dispositif défensif ennemi... Ouvrage qui parait à temps pour que les chefs Nazis puissent y trouver quelques sujets de réflexion.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe