Bertrand Loubard 22 janvier 18:53

@Xenozoid
Ce sont les « voies du seigneur qui sont impénétrables ». Comme disent les enfants de chœur dans la sacristie quand l’évêque explique que le « mal, c’est que tu n’aimerais pas qu’on te fasse » et que le bien c’est au contraire « ce que tu aimerais bien qu’on te fasse ».
Mais c’était avant que les évêques ne reconnaissent la dimension systémique de ces « défaillances ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe