Internaute Internaute 12 mai 2007 19:23

La Gaule n’est pas la France, tout le monde le sait mais cela ne fait pas de mal de le redire. On fait débuter l’histoire de France plus ou moins au fils de Marcomir, Pharamond, qui franchit le rhin en 420. C’est le père de Mérovée et le grand-père de Clovis mieux connu. Avant cela c’est l’Europe gallo-romaine qui comprend aussi bien la France que l’Espagne, l’Italie et toutes les anciennes zones d’influence romaine. Il est vrai qu’aujourd’hui les profs n’apprennent plus rien aux enfants, surtout pas leur propre histoire car cela pourrait raviver un sentiment national, honni par ces fonctionnaires. Il n’en a pas toujours été ainsi.

Quitte à faire hurler les bien-pensants et ceux qui ont des idées toutes faites, je vous cite in-extenso un passage du livre scolaire utilisé au Lycée Louis-Le-Grand. Attention, on y parle de race. Les âmes sensibles peuvent sauter cet extrait du Certif à la mode de Jules Ferry dont la dernière présidence va de 1883 à 1885.

Histoire Générale - Notions sommaires - par Gustave Hubault Professeur d’Histoire au Lycée Louis-Le-Grand - ouvrage du programme officiel prescrit par l’arrêté du 27 juillet 1882. - Certificat d’Etudes Primaires et Brevet de Capacité.

« A la fin du IV° siècleles trois races barbares, qui vont franchir le Rhin et le Danube, limites de l’Empire (romain), s’étagent pour ainsi dire dans la direction de l’est. 1/ La race germanique se divise en Francs sur le bas Rhin qui s’établiront en Gaule, Saxons entre l’Elbe et le Weser, Alamans entre le Rhin supérieur et le bas Danube, Goths divisés en Ostrogoths et Wisigoths sur le bas Danube et au bord de la mère Noire qui s’établiront en Italie et en Espagne. 2/ La race slave se divise en Slaves occidentaux, sur la rive droite de l’Elbe qui seront peu à peu pénétrés et conquis par les peuples de race germanique, Slaves du Nord qui formeront le fond de la nation russe, et Slaves du Sud qui entrainés par les Huns se dissémineront entre le Danube et l’Adriatique. 3/ La race tartaro-finnoise composée des Huns originaires du désert de Gobi dont l’invasion poussa ver l’ouest les peuples de race germanique et slave, les Bulgares sur les bords de la Volga, les Alains entre le Don et la Volga, les Hongrois ou Madgyars au confins de la Sibérie (sarko a mis 1.600 ans pour faire le voyage !) Les Turcs dans le Turkestan et les Mongols au nord de la Chine. »

Si l’on veut faire vibrer la fibre européenne il vaut mieux rappeler à nos enfants cette histoire commune plutôt que de se repentir indéfiniment sur les horreurs de l’histoire antique.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe