Jean-Paul Foscarvel Jean-Paul Foscarvel 24 mars 11:04

Il y a un parallèle entre l’effondrement de l’URSS et celui hélas prévisible de la Russie, compte tenu des circonstances.

L’effondrement de l’URSS a permis aux occidentaux de passer du capitalisme keynésien à l’ultra libéralisme, étant donné que le contre-modèle s’était effondré. Ils n’avaient plus de crainte d’un mouvement populaire massif qui aurait pu faire basculer le système sans les concessions qu’ils ont admises, type sécurité sociale, retraite, droit du travail, santé remboursée.

Ils ont progressivement tout remis en cause sans vraie opposition de la population.

La Russie, et c’est à mon avis la vraie cause de l’affrontement, refuse la grande réinitialisation, le Great Reset. Si elle s’effondre, les ultra-libéraux (devenus Turbo-libéraux) n’hésiteront pas pour tout nous supprimer, les droits civiques, les droits de propriété personnelles (réservés aux ultra-riches), l’argent réel, le droit à la santé, celui de posséder des biens, afin de « dématérialiser » la société. Une production de biens purement immatériels avec des profits considérables et une population ruinée, qui n’aura rien (Vous n’aurez rien, mais vous serez heureux).

Pour nous faire accepter cet état dégradé de nos vie, il est très probable qu’au-delà de la dérégulation sociétale, ils nous rendent l’usage de la drogue autorisé. Les industries pharmaceutiques se jetteront tête baissée dans le production de substances qui modifient notre comportement, notre lucidité, notre capacité à réagir dans le réel.

Ils bâtiront une dystopie absolue.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe