Furax Furax 22 juin 10:33

La première conséquence de ce vote, c’est que Macron ne peut plus se bercer d’illusions : une révision de la constitution pour un troisième mandat est hors de portée.

Donc, dès aujourd’hui, les écuries vont commencer à se mettre en place pour le tour suivant, et dans la majorité, et dans l’opposition.

Pas terrible pour les ralliements (à part les traîtres professionnels de type Sarkozy, Coppé ou les Verts en général !)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe