Com une outre 22 juin 17:53

Le dernier mandat de Macron devrait entraîner une reformation du paysage politique. LR n’a pas vraiment intérêt à collaborer trop avec Macron puisqu’ils sont autant responsables que lui du chaos dans lequel nous sommes. Qui étaient en poste au gouvernement, pas bon nombre de LR ? Et ce n’est pas les ringards cités dans l’article qui vont attirer les foules.

Macron peut aussi compter sur des voix de la Nupes, celles du PS et des Verts pour faire passer ses textes. Il y a longtemps que ces partis n’ont plus d’idéologie et se contentent de suivre la mode du moment et d’aller avec celui qui donne la meilleure soupe. Pour l’instant, les seules oppositions sont une majorité de LFI et une majorité du RN, plus quelques divers. La difficulté de Macron va être jusqu’à quel point les députés de tous les partis resteront des « godillots » fidèles aux consignes de leurs partis respectifs ou voteront par « affinité » envers les textes soumis aux Parlement. Quand les partis politiques sont à la ramasse, et ils le sont tous, les intérêts personnels des uns et des autres pour leur futur priment sur les consignes de vote.

Il faut se méfier que Macron ne choisisse pas l’option « plus de chaos » pour garder un semblant de main-mise sur les évènements, c’est-à-dire semer le bordel au parlement ou/et dans le pays, par ses actions ou son inaction. C’est tout à fait dans sa philosophie de management, créer le désordre pour imposer son ordre. Il est capable de réveiller « la rue » pour mieux régner, si il ne trouve pas de solution entre politiciens. Ne pas oublier qu’il n’est que peu démocrate ni scrupuleux, et que la France n’est pas son intérêt majeur. Après cette élection humiliante, il doit déjà être en train de prospecter sa prochaine fonction. Et son avenir personnel risque fort d’influencer largement son attitude pour ce mandat.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe