Eric F Eric F 21 juin 14:13

@Michel DROUET
Les extrapolations des instituts d’opinion sur le scrutin de deuxième tour aux législatives sont alambiquées : ils regardent pour chaque circonscription les résultat de premier tour et le ’’gap’’ entre les candidats, puis les réservoirs de voix issus des candidats battus. Mais les algorithmes de report de voix sont empiriques, cette fois il fallait tenir compte de la crainte par les macronismes que la gauche soit majoritaire (retour de boomerang pour Mélenchon), il fallait tenir compte aussi de la lassitide envers Macron (y compris par ses électeurs)

qui s’est intéressé davantage à l’Ukraine qu’à la France depuis les présidentielles, et de la caducité des appels au front républicain contre le RN qui ne fait plus peur.

PS : ’’cuiller à pot’’ (et non peau).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe