Nous retrouvons bien là l’arbre séphirotique : la rigueur à gauche et compassion droite. Le corbeau (ou l’oeuvre au noir à gauche) et la colombe, oeuvre au blanc à droite. Mais le tronc au milieu est le plus important. On oublie qu après le déluge, le corbeau revient en arrière, la Colombe montre le chemin mais l’alouette ou l’hirondelle (blanche et noire au milieu est celle qui atteint l’AOR... Pourquoi ? Parce qu’elle a subit l’épreuve du DAATH (la plongée dans les ténèbres intérieures : connais-toi toi m-même... Le dauphin intermédiéraire entre l’air et l’eau n’orne-t-il pas le temple de Delphes (Delphe : dauphin). Ce qui évite la croyance religieuse bornée qui conduit au fanatisme et l’angélisme pacifique de la Colombe de la paix qui n’est qu’une illusion new âge...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe