Fergus Fergus 22 juin 16:17

Bonjour, wagos

Quant à moi, j’ai connu un vieux qui vendangeait encore à 94 ans dans les (modestes) vignes de mes cousins du Lembron (Puy-de-Dôme). Encore qu’il passait moins de temps à couper des grappes qu’à raconter des histoires grivoises dans l’espoir de faire rougir les filles. Lui aussi était en pleine forme. Un an plus tard, il est mort sans avoir eu le temps de souffrir.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe