Gégène Gégène 23 juin 09:34

Si l’on peut supposer que Macron et associés n’ont pas bien mesuré les tenants et aboutissants de l’affaire fin février-début mars, on peut désormais se demander ce qui les oblige à accélérer à l’approche du ravin . . .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe