velosolex velosolex 25 juin 00:30

@PascalDemoriane
J’ai eu à sublir aussi ce genre d’humiliation, lourde de conséquences. Ce qui a fait , entre autres péripéties clivantes, passant du public au privé, que j’ai quitté l’école à 16 ans, pour y revenir bien des années plus tard, mais par la voie professionnelle, hospitalière.
Les enfants sont bien plus fragiles que certains l’imaginent, et la destinée vous envoie à droite ou à gauche selon les hasards du destin, et les bons ou les mauvais maîtres que nous croisons. 
Mon parcours ne serait plus possible à l’heure actuelle, dans cette époque atteinte de « diplomite aigue », jugeant définitivement les hommes selon leur CV, comme d’un titre nobiluaire, dans l’ancien régime. 
Bravo pour votre parcours, et pour votre passion pour Bach, que je tiens avec Haydn, comme des maitres de sérénité. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe