Renaud Bouchard Renaud Bouchard 24 juin 17:10

@ETTORE

Je vous sens en verve et assez remonté, mais vous avez raison.
les images sont parlantes et disent tout :

"Cette griserie passée du pouvoir, qui ne laisse plus que, la place au ressentiment haineux, envers «  ceux que j’emmerde », et dont la matière est reprise à pleines pognes, par les sous fifres de cette usine de traitement des boues, qu’ils s’appliquent à grande brassée, sur leurs corps, pour que ce dernier exhale leurs idées à l’unisson !

"

Bien à vous,
RB


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe