cleroterion cleroterion 20 octobre 2022 23:20

Tout d’abord, il convient de définir ce que c’est que la démocratie. La démocratie, qui est le pouvoir du peuple, implique l’égalité politique de tous les citoyens. L’égalité politique c’est le droit de pouvoir s’exprimer librement devant une assemblée et de participer aux prises de décisions du groupe auquel on appartient. Quand groupe devient trop important, le tirage au sort est le seul processus égalitaire. Concrètement, la démocratie c’est la Convention ou Conférence de Citoyen telle qu’on l’a vu en 2019 sur le climat.

Ce n’est pas l’élection en elle-même qui pose problème mais ce sont les pouvoirs que se sont octroyés les élus, notamment le pouvoir législatif. L’élection n’est pas compatible avec le pouvoir législatif car elle rompt l’égalité politique. En revanche, le caractère aristocratique de l’élection est compatible avec le pouvoir exécutif où on choisit la personne la plus compétente pour appliquer les décisions prises par les citoyens tirés au sort. En fait, dans une démocratie, en dehors de son domaine de compétence, l’élu ou celui qui détient le pouvoir exécutif n’a pas son mot à dire, c’est un serviteur reconnu pour ses compétences et qui est payé pour faire appliquer les décisions. Pour reprendre Chevènement "Il ferme sa gueule ou il démissionne."

En résumé : Mandat exécutif = élection  ; mandat législatif = tirage au sort.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe