I.A. 2 août 14:16

Mais il est bien ce texte, merci.

« La médecine conventionnelle est alors la médecine de référence car son efficacité à été démontrée et ses pratiques ont été scientifiquement prouvées et approuvées : “la force des médicaments est de s’appuyer sur des protocoles cliniques et précliniques, ainsi que des résultats reproductibles censés garantir leur innocuité…” »

À propos d’efficacité, de pratiques scientifiquement approuvées, de protocoles cliniques et précliniques ainsi que de résultats reproductibles garants d’innocuité en médecine conventionnelle... vous avez pensé à faire votre 4ème dose du Super Vaccin Anti-Covid ? Et à vous faire tester après ça malgré tout, histoire de voir ? Hein ? Nan ? Comment ça ?

« Selon la définition officielle de l’OMS : “la médecine traditionnelle se rapporte aux pratiques, méthodes, savoirs et croyances en matière de santé qui impliquent l’usage [...] de thérapies spirituelles, de techniques et d’exercices manuels (séparément ou en association) pour soigner, diagnostiquer et prévenir les maladies ou préserver la santé”. »

Je vois que vous avez loupé un épisode : en 2020, grande première, la médecine conventionnelle inventa , des « gestes-barrière » et des confinements, des « distanciations sociales », des masques et des frictions manuelles - pour lutter contre une grippe qui fit des morts parmi les personnes très âgées et/ou porteuses de lourdes comorbidités (nom réel : syndémie) ... Si, si.

« La médecine conventionnelle est nécessaire pour les consommateurs »

Tout est dit là. D’ailleurs il n’y a pas que la médecine conventionnelle, qui est nécessaire pour les consommateurs : sont également nécessaires les pandémies, les guerres, les canicules, les incendies, les inondations, les accidents, les maladies, les tempêtes de neige, les cyclones, les tremblements de terre, les éruptions volcaniques, les noyades, les attentats ... et les films catastrophe.

Si.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe