Sylfaën.H. Sylfaën.H. 4 août 14:34

@Nicolas Cavaliere
Le temps est le linéaire sur lequel le système annône son sempiternel investir-crédit-dette. Il porte l’usure, nous assignant à supporter, rester gueux têtes bien baissés.
TOUT est relatif, compris temps. Ecrire un système sur une durée, un tempus, te transporte sur le paradigme : PROVISIONNER. Une durée appelle une fin, donc un VERIFIER, pour éventuellement re-processé, ou pas.
Le Progrès n’aime pas le temps-fini.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe