Clark Kent Séraphin Lampion 1er août 17:47

@tashrin

Pour ça, il faudrait que trois conditions soient remplies :

  1. Que le stratagème du « réflexe républicain » et de l’épouvantail cesse d’être efficace, or il l’est encore malgré la démonstration par l’épouvantail lui-même qu’il n’est pas dangereux, sinon il l’aurait montré depuis belle lurette au parlement européen.
  2. Qu’une alternative existe et qu’elle soit claire. Les débats depuis des années ne portent plus sur ce qu’on veut, mais sur ce qu’on ne veut plus. Même si l(UPR est le « mouvement » ( ?)le plus crédible et sincère, son credo repose sur la sortie de l’UE sans pour autant que l’on sache quel type de société il propose. La même qu’avant l’UE ?
  3. Que la politique soit une question d’organisations structurées autour d’un projet et non pas la rivalité de tribuns experts de rhétorique, mais sans contenu. Ce ne sont pas les « figures » actuelles de l’ »opposition » (sic) qui sont crédibles vu leurs passés et leur opportunisme évident, disant tout et son contraire selon le sens du vent.

Actuellement, aucune des ces conditions n’est remplie. Ajouter à ça la corruption et le carriérisme, et ajoutez un ruban pour la présentation.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe