Nicolas36 10 août 16:28

@L’auteur 

Et cette visite a abouti à un accord indispensable aux 27 pays qui, avec des politiques certes différentes, depuis longtemps jouent la diversification intelligente de leurs sources d’énergie.

Il faut une bonne foi de charbonnier pour avancer cet argument ! 

La commission et la RFA ont fait un lobby appuyé afin d’éradiquer l’énergie nucléaire de l’Union en faveur du gaz depuis la décision Merkel de sortir de cette source. 

Plus précisément on a favorisé outrageusement un monopole du gaz Russe avec l’investissement de Nord Stream 2 qui transformait la RFA en hub gazier pour de nombreux Etats des 27. 

Avec 150 Milliards de M3 de gaz par ans la Russie était déjà le plus gros fournisseur. La mise en service de Nord Stream 2 aurait apporté bien 50 Milliards de plus. 

C’est ce que l’auteur nomme une diversification intelligente. Si les conséquences n’étaient pas aussi catastrophiques on en rirait. 

Les satrapes élus présidents de la République ont suivis cette ânerie comme un seul homme. 

Durant le mandat Hollande , les pouvoirs publics et l’EDF ont désinvestis sur le nucléaire avec la vente de Alstom , la fermeture de Fessenheim et la diminution des budgets de maintenance des installations. 

Il faut dire que le principe imposé par l’Union d’aligner les prix de gros du courant sur la fourniture la plus onéreuse avec la séparation entre la production et la distribution a essoré les finances de EDF. 

Résultat : la RFA (en pleine diversification parait il ) se trouve au bord du gouffre et l’Europe avec. 

Ce que l’auteur nomme diversification n’est ni plus ni moins qu’une tentative Allemande de gouverner la politique énergétique de l’Union dans son sens. 

Ce sens étant purement mercantile en sa faveur soit : acheter le gaz , le pétrole et le charbon à un prix avantageux en Russie afin de compenser cela par une exportation privilégiée de marchandises Made in Germany. 

Avec le choix gazier Russe , la RFA pouvait de surcroit palper de grasses commissions de transport à terme du fait de sa position en tête de gondole sur la Baltique. 

La politique de diversification est tellement flagrante que ce pays ne possède pas un port de débarquement de LNG actuellement. 

Tout cela bien évidemment emballé dans le verdissement réputé des Allemands. 

Quand on examine le verdissement en question , on constate que il y existe un grand nombre de centrales thermiques au charbon (Russe) qui crachent une fumée bien écologique ! 

Il suffit de regarder aussi dans le secteur de Cologne les unités RWE qui transforment des hectares en terrain lunaire par exploitation de la lignite en ciel ouvert. 

Il faudrait arrêter la naïveté avec les Allemands. 

La dame Van Der Leyen est en pleine panique. 

En sus de leur fatuité en terme de politique énergétique, le milieu économique et politique de la RFA ( emmené par Merkel) bavait d’envie d’amarrer l’Ukraine à l’Union. 

L’Ukraine est un véritable gâteau . Un pays de 600 M de km2 peuple de 44 M d’ha éduqués à la mode soviétique et payés avec des lance pierres.

Le Sud Est de Kharkiv à Odessa est un Eldorado de ressources minières stratégiques . C’est un foisonnement d’usines unique en Europe.

Le reste du pays bénéficie d’une hydrographie exceptionnelle et son potentiel agricole est fantastique de part son climat et sa géographie. 

La Crimée baignée par la mer Noire et la mer d’Azov regorgent de gaz et de pétrole. 

L’Union Européenne portée par les gros sabots Teutons ont encouragés et facilités un changement brutal de régime qui a provoqué la sécession des populations russophones. 

Depuis 2015 c’est la guerre là bas avec l’accélération que nous vivons actuellement. 

C’est la véritable raison qui fait que tout les gouvernant des 27 courent partout comme des poulets sans tête pour essayer de trouver des fournitures afin de remplacer l’énorme livraison d’énergie fossile Russe. 

Ainsi notre Macron national qui redécouvre soudain l’intérêt des centrales nucléaires et de l’EDF qu’il a lui même cherché à couler. 

En signalant au passage que l’interruption des fournitures Russes est à l’initiative des 27 au même au titre de sanctions contre ce fournisseur que Bruno le Maire (le Napoléon de l’économie) prétendait mener une guerre économique totale. 

Le niveau d’imbécilité de ces gens est stratosphérique alors qu’ils ont l’aplomb de raconter que ce sont les Russes qui ont « weaponisés » le gaz !

Les pays de l’Union n’ont aucunes solutions de remplacement des Russes avant plusieurs années (au moins 5 ans). 

Le fiasco qui arrive va entrainer sous peu un effondrement de l’économie de la RFA en premier lieu et aussi le notre par effet de domino. 

c’est notre niveau de vie qui va être diversifié par : 

l’inflation massive des prix ( si la RFA tombe , la devise Euro suit) 

la pénurie ( conséquence du recul de la monnaie) 

le rationnement car on va partager notre pénurie avec la RFA

Je forme l’espoir que l’auteur va y penser quand il grelottera chez lui cet hivers en pleurant devant sa facture d’électricité et de gaz qui sera multipliée par 5 tout du moins. 

Cela le rendra peut être plus réaliste . 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe