Lynwec 3 août 18:03

@sylvain

C’est vrai que qualifier un interlocuteur de « poutinolâtre » n’est absolument pas caractéristique de la tendance à classer les gens dans deux camps.

J’adore quand on m’apporte une contradiction en validant par là-même ce qu’on voudrait dénoncer comme faux.

Vous m’auriez tenu le raisonnement sur les « impérialismes » du temps de l’ex-URSS, j’aurais approuvé totalement, il y avait bien deux « camps » opposés idéologiquement et militairement aussi néfastes l’un que l’autre .

Problème : l’URSS a disparu...L’OTAN, non...Et je ne me base que sur l’observation des faits (pas les interprétations et justifications à grands renforts de contorsions intellectuelles sur la liberté et la commode...) :
les faits démontrent que l’OTAN s’est constamment rapproché des frontières de la Russie .
Est-ce pour les échanges commerciaux ? L’apprentissage des langues ?

Quant à la différenciation BIEN-MAL dans les camps supposés, je vous suggère de visionner à nouveau les nombreuses productions cinématographiques hollywoodiennes puis de venir me prouver que non, le Russe n’y est pas dépeint comme mauvais...
Il en va peut-être de même dans le cinéma russe, je l’ignore, mais c’est probable. Par contre, vu sa distribution confidentielle dans nos pays, je doute de l’impact propagandiste qu’il ait pu exercer...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe