Clark Kent Séraphin Lampion 3 août 16:33

@eddofr

« Les Empires Européens sont bien morts « en tant qu’Empires », mais pas les Nations et encore moins les peuples Européens. »

ça ne serait pas plutôt les empires, français et britannique en particulier, qui auraient changé de mode de gestion ?

Il est quand même étonnant d’entendre un chef d’état européen dire pendant une visite dans une ancienne colonie : « Je vois trop souvent de l’hypocrisie, en particulier, sur le continent africain ».

De quel droit et à quel titre, sinon à ceux de tutelle économique et politique, peut-il se permettre de sermonner ses pairs comme s’ils étaient des enfants et lui l’adulte ?

En fait, quand elles n’exercent pas directement un contrôle militaire officiel, les anciennes puissances coloniales utilisent des prétextes « humanitaires » et « démocratiques » pour justifier leurs interventions. Les révoltes sont écrasées par des méthodes de contre-insurrection et le recours à la propagande de guerre permet d’obtenir le consentement des populations occidentales. Les médias liés aux intérêts des grandes entreprises exploitantes et de vente d’armes se taisent sur les événements où la responsabilité des grandes puissances est directement concernée quand ils n’en font pas l’apologie en mode « Rambo ».

En plus, des accords commerciaux avec les dirigeants, les anciens « protecteurs » ont recours à la corruption (cf la Françafrique), et aux vieilles méthodes financières, connues mais déniées, pour générer ou entretenir une dette proportionnellement démurée par rapport aux états européens ou américains qui en sont également victimes.

Cerise sur le gâteau : des politiques économiques et culturelles sont mises en place façon officielle (francophonie, young leaders, etc.) pour dominer les pays les moins puissants. Cette domination économique et culturelle revient à contrôler de fait les nations visées.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe