Nicole Cheverney Nicole Cheverney 3 août 16:07

@ chantecler

Bonjour et merci de votre commentaire. De Gaulle était déjà « fini » lors du référendum. Avec ou sans de Gaulle, la France était à reconstruire après la guerre et les projets, innombrables, auxquels les Français se sont attelés avec enthousiasme.

Pour l’Algérie, il a dès le départ  sans oser l’avouer  été pour le « grand dégagement sans retenue », de l’Algérie. Le régime présidentiel de la 5eme présente de nombreuses tares : la première, le PR est aussi chef des armées. Ce qui est un mélange des genres extrêmement dangereux. Et ne met pas le peuple à l’abri d’un coup de folie d’un président. 

Le fait de se « réclamer » un président, comme nous le faisons depuis 1962, régulièrement, est une preuve s’il en est de l’incapacité du peuple manipulé par les medias de devenir autonome institutionnellement parlant. Mais si le peuple veut continuer à les engraisser...

Bien à vous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe