Adèle Coupechoux 7 août 18:19

@Fergus

« Ce que je rejette, c’est l’expression péremptoire, et à certains égards sectaire, de la Vérité assénée sans la moindre réserve possible (y compris sur ce site) par les tenants de ces théories. »

Qui a abusé d’injonctions, de menaces et de chantages ? 
Qui nous aurait aimé nous asséner la Vérité du cabinet du même nom (avec à sa tête, le trafiquant d’organes Guy Vallancien) ? 
Qui a été sectaire en interdisant aux non-vaccinés comme aux vaccinés d’ailleurs de vivre (refus de suivi de cancer si non vacciné, refus d’opérer si test positif, interdiction de sortir de l’EPHAD avec un schéma vaccinal complet) ? 
A qui a profité le crime surtout ? Au CAC 40, c’est une réalité, et ce n’est pas du complotisme que de le dénoncer. Surtout quand c’est l’entreprise privée qui nous impose la vente de son produit.

Ces mesures d’enfermement, de vaccinations obligatoires sans fin, ce sont des faits avérés. Et la liste ne se limite pas à ces deux exemples, la liste est longue, très longue.
Delfraissy au lieu de manifester des « remords » et en accusant les autres d’avoir pris ces mesures abjectes qu’il nous a fait subir, en instrumentalisant lui-même par exemple son petit-fils de 6 ans, devrait se retrouver devant les tribunaux pour maltraitance, harcèlement et homicide. Pas que lui d’ailleurs.

Et devant un tel déferlement de folie et de violence, vous auriez voulu qu’on ne se défende pas, qu’on se taise alors qu’on ne pouvait déjà plus respirer ? 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe