jjwaDal jjwaDal 6 août 12:12

@Tolzan
Toute la région Est, face au Donbass a été très fortement fortifiée pendant 8 ans et les meilleures troupes y étaient placées. Par ailleurs ils ne pouvaient pas « tirer dans le tas » comme les USA font un peu partout, vu qu’ils cherchent à « libérer » des populations qui leur sont favorables.
D’où la lenteur apparente pour les observateurs peu attentifs. Ils ont quand même tués et blessés près de 190 000 soldats ukrainiens depuis le 24 février, tout sauf une promenade... A noter que ce chiffre ne décompte pas les « manquants » dont tout le monde ignore le nombre.
Une fois le dernier verrou sauté (près de Bakhmut), il n’y a plus rien sinon des champs et prairies jusqu’au Dniepr et le visage des opérations militaires pourrait radicalement changer (les ukrainiens ont perdu l’essentiel de leurs forces entrainées pour le combat).
Un observateur pouvait prédire dès le début de l’année (je l’ai fait) que faute de pouvoir annexer l’Ukraine et faute de pouvoir empêcher la partie ouest de rejoindre l’OTAN, alors la Russie repousserait la frontière ukrainienne le plus loin possible vers l’Ouest pour protéger son propre territoire.
Le Dniepr ferait une frontière parfaite, mais l’Ukraine perdrait l’essentiel de son territoire et surtout de ses richesses.
Demander des missiles de longue portée aura été la boulette de trop en donnant aux russes la motivation ( ou le prétexte)pour aller au delà du Donbass.
-


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe